Communiqué de presse

Cette année, le centre d'art d'Istres donne carte blanche à Caroline Chevalier, une jeune photographe déjà accueillie l'an dernier, dans le cadre collectif et féminin de "Variations photographiques". A cette époque, les quelques images exposées nous avaient interpellés et séduits par leur maîtrise technique, bien entendu, mais surtout par la grave beauté qui se dégageait de ses portraits de jeunes femmes. Ces images composaient la série "Frail Heroines" que nous présentons aujourd'hui dans son ensemble, accompagnée des premières images d'une toute nouvelle série, "Songs".

Pour qui aurait gardé en mémoire l'exposition de 2007, l'exposition présente témoigne d'une inflexion significative dans le travail de la photographe: sans délaisser ses personnages (toujours féminins) pour autant, Caroline leur confère, dans la construction de ses images, un statut différent, allant vers une quasi-inversion du rapport entre le paysage (ou, plus précisément, la nature appréhendée telle qu'elle se présente à notre regard) et les personnages. A se demander ce que sont devenues ces frêles héroïnes. Auraient-elles pris conscience que leur auto-existence était intégrée dans un environnement porteur d'autres interrogations à l'évidence plus complexes que les leurs? Finalement, leur gravité n'aurait-elle été que feinte?









© ArtCatalyse / Marika Prévosto 2012. Tous droits réservés

Caroline Chevalier, Frail Heroines & Songs

Exposition du 10 juillet au 7 septembre 2008. Centre d'art contemporain intercommunal, 2 rue Alphonse Daudet - 13800 Istres. Tél.: +33 (0)4 42 55 17 10. Ouverture tous les jours sauf le mardi matin. Entrée libre.


Caroline Chevalier fait partie des photographes sélectionnés dans le cadre de la manifestation "Lyon Septembre de la photographie 2008" pour  l'exposition organisée par l'Ecole nationale des beaux-arts de Lyon.

Réfectoire des Nonnes - ENBA Lyon, du 17 septembre au 18 octobre 2008. Ouverture du mercredi au samedi : 15h–19h30.

Il y a dans mon travail l’idée d’«  identité éphémère  » en ce sens que l’identité pour moi évoque un mouvement. Précisément dans mes images il s’agirait du passage d’un âge à un autre, l’idée est d’exprimer cette période de mal-être propre à cette transition entre adolescence et âge adulte: un moment, une étape de la vie où l’individu est susceptible de changer. L’idée pour moi est de donner à ressentir cet entre-deux à travers ces figures féminines dont les corps, les attitudes expriment une fragilité, une difficulté à «  être  ». Une identité qui tantôt s’affirme tantôt s’efface. Ces jeunes femmes paraissent à la fois graves et absentes, préoccupées et paisibles et sont comme indifférentes à l’image qu’elles donnent d’elles-mêmes. On est dans une sorte de présence-absence dans laquelle elles flottent, évoquée par des corps à la fois présents et abandonnés et un hors champ dans lequel le spectateur est invité à se projeter. Les cadrages et les teintes tout en retenue concourent à suggérer ce sentiment d’étrangeté.

Caroline Chevalier, Frail Heroines Caroline Chevalier, Frail Heroines

Caroline Chevalier, Frail Heroines

Archives expositions personnelles France

  Caroline Chevalier, Frail Heroines & Songs
   Centre d’art, Istres
  10.07 - 07.09.2008

Archives expositions personnelles (C)