Archives expositions personnelles France

Archives expositions personnelles (C)

  Damien Cabanes, Une semaine d’enfer!
  Le Creux de l’enfer, Thiers

 15.06 - 11.09.2016

Communiqué de presse


Damien Cabanes – sur une proposition du Commissaire de l'exposition Frédéric Bouglé – a entrepris en 2015 au centre d’art de Thiers Le Creux de l’Enfer un projet spécifique: peindre à la gouache et sur place en plein-air. 22 oeuvres sur papier sont présentées dans l'exposition (sur 26 réalisées sur place par l’artiste), à découvrir du 15 juin au 11 septembre.




























































Dossiers  

 







Récents  





































































Résultats de la recherche        Supprimer  Déplacer  Spam    Plus         




















































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































 



Recherche

  































































































Gilles Aillaud  

Important







Marika Prévosto   


À

sandie hatem

 

  


 jul 1 à 2h10 PM  







Gilles Aillaud, Le silence sans heurt du présent





En coproduction avec les Musées des beaux-arts de Rennes et de Saint-Rémy de Provence, cette rétrospective parrainée par la Fondation d’Entreprise Michelin est la première grande exposition consacrée à l’artiste depuis 10 ans. Une cinquantaine de tableaux provenant de grandes collections publiques et privées seront exposés au FRAC Auvergne.



























































.
















 







Exposition du 16 juin au 11 septembre 2016. Le Creux de l’Enfer, 85 avenue Joseph Claussat, 63300 Thiers.Tél.: 09 67 31 37 94. Entrée libre tous les jours sauf le mardi de 13h à 18h.


 










Damien Cabanes, Une semaine d’enfer!

L'exposition Une semaine d'enfer ! permet de découvrir de grandes gouaches sur papier, dont deux de grand format représentant le Creux de l'enfer avec le bâtiment du centre d'art. Toutes ces œuvres furent saisies durant l'été caniculaire 2015, pendant la résidence de l'artiste d'une semaine à Thiers et sur le bassin thiernois : une famille locale et leur chien Jadis, des frises de portraits d'enfants peints au centre aéré de Paslières et des paysages d'Auvergne variés. Les représentations du centre d'art furent réalisées sur le petit parking face au bâti, d'autres paysages témoignent du Lac de Saint-Rémy-sur-Durolle ou du belvédère du Calvaire, là où le point de vue sur les montagnes du Forez est des plus surprenant. Cette approche de la peinture en extérieur, réalisée strictement en prise directe avec le paysage (jamais l'auteur ne la reprend en atelier, mais il peut revenir sur place pour des modifications) participe d'une tradition abandonnée – celle de la peinture de chevalet – que Damien Cabanes renouvelle à partir d'une méthodologie à grande échelle, et qui lui appartient : une peinture à plat à la gouache sur support papier grand format posé directement au sol, avec les accidents dus à ce contact et aux mouvements du peintre. "Tout ce qui fait partie de la matérialité de l’œuvre et du déroulement de sa fabrication doit rester lisible et apparent. Ces trous ou ces déchirures appartiennent à l’œuvre finalisée et font partie intégrante de sa nature particulière." (Damien Cabanes). Les œuvres sont distribuées sur les deux étages du bâti. Au rez-de-chaussée – disposé sur la grande cimaise du fond –est présenté le plus important format réalisé à ce jour par l'artiste : une vue du Creux de l'enfer. Composé de cinq lés juxtaposés de deux mètre cinquante de haut, l'ensemble forme un polyptyque saisissant, de six mètres de long.


Originaire de Saint-Étienne, Damien Cabanes – encore enfant – plonge en apnée dans la peinture. À Paris, ses parents font profiter leur fils d'expositions majeures. Celle de Mark Rothko au Musée d'art moderne de la Ville de Paris l'oriente fermement dans son choix d'être peintre. Adolescent, il entre à l'École Nationale Supérieure des Beaux-arts de Paris dans l’atelier d’Olivier Debré et de Georges Jeanclos. A moins de 30 ans, il se fait repérer par des professionnels du métier. Dès ses débuts dans les années 1980, son art prend une position atypique – et qui toujours aujourd'hui reste à contre-sens de la dématérialisation moderniste – peignant non pas à partir de l'image numérique, mais à l'extérieur pour les paysages, ou avec des modèles vivants pris sur le vif, étreignant de ses brosses et pinceaux la prégnante réalité. Sa peinture vue de près est matiériste, proche de l’abstraction. "En fait je pense que, vue de près, ma peinture est plus complexe et peut déranger, mais dès que l’on s’éloigne d’elle, dès qu’on prend la distance nécessaire à sa lecture, tout s’apaise." La seule scène qu'il reconnaisse est celle du paysage en face de lui, dans laquelle il s'engouffre physiquement. "Quand je me pose à l’extérieur pour peindre un paysage, je ne cherche pas à avoir un contact particulier, je ne suis préoccupé que par ma peinture, vraiment, que par la peinture, c’est tout." (Damien Cabanes). Il souligne aussi : "Pour ma part, c’est la perception atmosphérique qui prime." et mentionne sans réserve son admiration pour l’œuvre de l’artiste Joan Mitchell, "traversée par la sensation du paysage".



© Damien Cabanes, Le Creux de l'enfer (n°1), 2015, gouache sur papier, 250 x 570 cm. Crédit photo © Vincent Blesbois, Le Creux de l'enfer © Adagp Paris, 2016.

© Damien Cabanes, Le Creux de l'enfer (n°1), 2015, gouache sur papier, 250 x 570 cm. Crédit photo © Vincent Blesbois, Le Creux de l'enfer © Adagp Paris, 2016.


© ArtCatalyse / Marika Prévosto 2016. Tous droits réservés