Communiqué de presse

L’espace 36 mène depuis plus de dix ans des projets de recherches sur la Cité, tant au niveau territorial (une architecture, un patrimoine, un environnement naturel) que social (ses habitants, leur espace de vie). Dans une démarche qu’elle a initiée simultanément à Catane (Sicile) et Lisbonne (Portugal), Florence Chevallier (prix Niepce 1998) réalise des portraits, d’habitants, de bâtiments, de paysages. C’est une immersion dans des contrées familières, pourtant inconnues de l’artiste. Chaque image transmet un aspect intimiste de notre espace, se mêlant à nos paysages intérieurs.


Florence Chevallier - Résidence de création 2010, note d'intention de l'artiste


"Comment poursuivre la dimension autobiographique de mon travail photographique dès lors que je parcours des lieux, des villes, où je n’ai jamais vécu ?


Sommes-nous toujours en quête de ce que l’on reconnaît et suis-je dans le monde partout un peu « chez moi ? » Les villes du sud que j’ai récemment photographiées évoquent bien sûr plus facilement Casablanca et les réminiscences affleurent plus clairement à Catana en Sicile ou à Lisbonne qu’à St Omer…


Pourtant ce qui s’ouvre au regard à partir d’un certain ensoleillement, d’une certaine lumière, lors des journées d’été semble construire une permanence, une étrange familiarité, quels que soient les territoires et les latitudes. Les humains et les lieux pour peu qu’on s’y attache portent nos élans intimes, provoquent des désirs, des interrogations fécondes, et finalement des images qui s’inscrivent dans le mouvement de la création. Architectures du passé proche (années 20, 50…) nature aménagée pour les loisirs, constituent le socle de mon regard, tandis que surgissent des inconnus, des visages, des personnes, des situations nouvelles, que je tente d’apprivoiser et d’incorporer à mes paysages intérieurs.



© ArtCatalyse / Marika Prévosto 2012. Tous droits réservés

Florence Chevallier, Toucher Terre à l'Espace 36

La théâtralité de ces récentes séries d’images s’apparente plus à celle de 1955 Casablanca, où la ville et ses habitants s’offrent à la prise de vue de façon plus immédiate et non posée comme ce fut le cas dans le Bonheur ou les Enchantements...


La construction d’un monde où l’architecture, les paysages, et ceux qui y habitent, recoupent des constructions imaginaires antérieures mais s’inscrivent dans une temporalité actuelle."


Exposition jusqu'au 19 février 2011. Espace 36 association d’art contemporain - 36 rue Gambetta - 62500 St Omer. Tél.: +33 (0)3 21 88 93 70. Entrée libre du mardi au samedi de 13h à 17h.


Florence Chevallier, résidence à l'Espace 36

Florence Chevallier, résidence à l'Espace 36

Archives expositions personnelles France

  Florence Chevallier, Toucher Terre
  Espace 36, Saint-Omer
  Jusqu'au  19.02.2011

Archives expositions personnelles (C)