Archives expositions personnelles France

Communiqué de presse


Pour Michel Couturier, il s’agit d’habiter le monde qui nous entoure et d’y exercer sa liberté. Cette injonction est d’autant plus impérative dans les paysages aliénants des autoroutes, des parkings et des centres commerciaux, totalement conditionnés par la consommation et la circulation. Là-bas plus qu’ailleurs, il faut négocier avec les panneaux, les antennes, les tours d’éclairage.












 







Exposition du 7 au 19 janvier 2012. Galerie du Tableau, 37 rue Sylvabelle - 13006 Marseille. Tél.: +33 (à)4 91 57 05 34. Ouverture du lundi au vendredi de 10h à 12h et de 15h à 19h, le samedi de 10h à 12h et de 15h à 18h.

© ArtCatalyse / Marika Prévosto 2012. Tous droits réservés

  Michel Couturier, Après la disparition

  Galerie du Tableau, Marseille

  07 - 19.01.2013

Michel Couturier, Après la disparition Michel Couturier

Pour se réapproprier la ville, pour en faire un terrain d’expériences, il faut résister à la lumière dominante et autoritaire des projecteurs du pouvoir et être attentif aux petites lueurs des lucioles, survivances des contre-pouvoirs, qui jaillissent dans l’obscurité mais ne sont visibles qu’à condition de les chercher. Le travail de Michel Couturier inscrit donc cette dialectique entre domination et survivance.

Il décrit par la photographie et le film le paysage contemporain. Par le dessin, il isole des objets, des fragments de paysage pour n’en conserver que l’ombre. Ainsi transformées en signes, en figures quasi abstraites, ces ombres deviennent les jalons d’une autre perception de l’espace, des hiéroglyphes auxquels il nous appartient de donner un sens.

Archives expositions personnelles (C)