Communiqué de presse

À l'invitation à exposer au Granit, Yves Chaudouët répond qu’une seule chose est certaine : cette exposition constituera un moment charnière dans sa production.

En 2008, la création de sa première pièce Conférence Concertante au Théâtre National de Dijon et la rétrospective que lui a consacré le FRAC Limousin ont formé pour lui un col qu’il a franchi. De l’autre côté de ce col s’étend une large vallée qu’il entend explorer dans les moindres recoins.









© ArtCatalyse / Marika Prévosto 2012. Tous droits réservés

Yves Chaudouet, Peindre le citoyen Taquet pour commencer

Exposition du 8 mai au 20 juin 2010. Le Granit Scène nationale, 1 faubourg de Montbéliard - 90000 Belfort. Tél.: +33 (0)3 84 58 67 50. Ouverture du mardi au samedi de 14h à 18h et les soirs de spectacles en continu.


L’équipement de l’explorateur : le pinceau et la couleur et quelques autres menus outils. Au bout du pinceau, la réponse paraît sans délai, implacable. Cette réponse est visuelle et lui permet de s’orienter selon des repères sans équivoque.

Yves Chaudouët dit bien de ses installations de poissons en verre et de ses spectacles qu’ils constituent autant de peintures ou de dessins dans l’espace. Il affirme généralement que tout ce qu’il fabrique est enraciné dans la peinture et sa cousine germaine la littérature.

Les bancs d’anguilles-miroir, par exemple, seraient un hommage aux satins et aux soies de Velazquez. « Les petites lumières dans le noir », égrenées dans son travail depuis ses premiers tableaux jusqu’aux récentes installations de méduses luminescentes, en passant par les photographies de témoins lumineux, représentent également pour lui une problématique picturale. Or, parmi ces sujets et aussi ces digressions, « le portrait », confie-t-il, « figure en tête ».

Comme toujours, Yves Chaudouët, musardant en chemin, va prendre quelques photographies documentaires, filmer des visages et enregistrer leurs voix, mais aussi en faire poser certains pour mieux les peindre. Il n’y a pour lui dans ce dispositif rien d’anachronique, mais bien plutôt quelque chose d’essentiel et permanent, aux antipodes de l’agitation de ceux qui regardent le monde de trop haut ou le commentent.



© Yves Chaudouet

© Yves Chaudouet


Yves Chaudouët préfère concentrer son attention sur le volume d’un visage ou tirer le portrait d’un lichen. Et, ne souffrant aucune interruption dans son exploration, sans doute élira-t-il domicile dans notre espace d’exposition ? Peut-être y installera-t-il son atelier nomade ? Peut-être enfin y fera-t-il flotter quelques objets ? Quoiqu’il arrive, c’est toute une nouvelle gamme de moments suspendus qu’il nous proposera de venir observer. 

© Yves Chaudouet

© Yves Chaudouet

Archives expositions personnelles France

  Yves Chaudouet, Peindre le citoyen Taquet pour commencer
   Le Granit, Belfort
   08.05 - 20.06-2010

Archives expositions personnelles (C)