© ArtCatalyse / Marika Prévosto 2012. Tous droits réservés

Samuel Coisne, Tours et détours d'une disparition programmée

Note d’intention de l’artiste


« Pour la résidence à la Malterie, je vais développer une installation avec comme point de départ une maquette de ville. La ville sera faite d’une multitude de petits blocs de glace qui fondront peu à peu le temps de l’exposition. L’eau sera alors directement récoltée et filera dans des tuyaux qui alimenteront chacun une forme de vie (naissance d’une plante, vie aquatique...) ou une transformation de matière (vapeur, condensation...). La disparition d’une chose amenant l’apparition d’autre chose. »


L’exposition fait suite à la résidence de Samuel Coisne à la Malterie du 3 octobre au 27 novembre 2011.


L’accueil de Samuel Coisne a fait l’objet d’une commande de texte à l’auteur critique Agnès Violeau, appelée à suivre le déroulement de la résidence, l’évolution du projet de l’artiste et à rendre compte de sa démarche. Un livre-trace de la résidence de Samuel Coisne sera édité au  printemps 2012.


Suivez l’avancée de la résidence de Samuel Coisne sur le blog :
 http://www.lamalterie.com/fr/residences/blog



 

Exposition du 24 novembre au 17 décembre 2011. La Malterie, 250 bis boulevard Victor Hugo - 59000 Lille. Tél.: +33 (0)3 20 78 28 72. Ouverture du mercredi au vendredi de 15h à 18h30 et sur rendez-vous.


Cette résidence s’inscrit dans le cadre du projet « Landscape, cities and people », co-financé par l’Union Européenne (Interreg IVA) et mené en partenariat avec les structures anglaises : Fabrica (Brighton), Aspex (Portsmouth) - flamandes : Netwerk (Aalst), Kunst & Zwalm (Zwalm) - françaises : la Malterie (Lille) et l’H du Siège (Valenciennes).

Archives expositions personnelles France

 Samuel Coisne, Tours et détours d'une disparition programmée
  La Malterie, Lille
  24.11.2011 - 17.12.2011

Archives expositions personnelles (C)